INVITATION: Deuxième rencontre pour la création d'une faîtière nationale de la participation

Cette deuxième rencontre pour la création d'une faîtière nationale de la participation fait suite à la rencontre exploratoire de septembre 2019, où une vingtaine de personnes ont réfléchi aux enjeux partagés et une vision commune d'une telle structure.

Toute personne active dans la participation, les association, bureaux d'étude et collectivités publiques du domaine sont invités à participer à cette journée.
L'objectif de cette deuxième rencontre est de définir la raison d'être de cette organisation et de concrétiser sa création.

Date: 14 septembre 2020
Lieu:
Fribourg, Ancien Hôpital des Bourgeois
Horaire: 9h15-16h30
Prix: libre (montant suggéré: CHF 40.-/pers. pour couvrir les frais pour la salle, le repas et la facilitation externe)

Flyer de l'événement

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT!
(Inscription jusqu'au 30 août)

 

La rencontre aura lieu dans tous les cas, si la situation ne permet pas de se réunir, la séance sera organisée en ligne.

La synthèse de la première journée ainsi qu'un document de travail sur la mission constituent la base de réflexion pour la suite de la création de cette organisation.

 

Une faîtière - mais pourquoi?

Face aux enjeux croisés de la citoyenneté, du développement du territoire et de la qualité de vie dans un contexte qui évolue rapidement, les collectivités publiques et les citoyen.ne.s expérimentent de plus en plus la participation dans le devenir de la cité. Moyen d'appropriation, d'intelligence collective, de médiation, du pouvoir d'agir, la participation doit répondre à de nombreux enjeux et attentes. Les acteurs et actrices de la participation font ainsi appel à nombreux champs de compétences - sociologie, anthropologie, géographie, communication, médiation, urbanisme, animation socio-culturelle, etc. - pour initier, accompagner, ancrer, expérimenter des démarches qui se déroulent dans des champs de tensions (thématiques, temporels, institutionnels) et de ré-invention permanents en terme de gouvernance et de processus.

Face à ces défis, les acteurs de la participation ressentent le besoin de se mettre en réseau, d'échanger, de se former, en bref, de s'organiser. Le but est donc de catalyser les énergies pour la création d'une faîtière nationale, qui soit en capacité de porter collectivement les enjeux de la participation, tant vers l'intérieur - entre les acteurs - que vers l'extérieur.

flyer_fr_recto.jpg
flyer_fr_verso.jpg